Livraison Colissimo gratuite !

Livraison Colissimo gratuite !

Les étapes pour le bon déroulement d'une séance de luminothérapie

Posté par Franck

Que ce soit au niveau physique ou d'un point de vue psychique, les bienfaits de la luminothérapie pour la santé peuvent être réels selon les sujets concernés. Afin qu'une séance de luminothérapie soit la plus efficace possible, il est néanmoins de rigueur de s'attacher à quelques principes de base. Réalisée dans de mauvaises conditions, la cure de photothérapie peut effectivement ne pas avoir l'effet escompté, voire s'avérer néfaste pour la santé.

Avant de se lancer dans une thérapie reposant sur l'exposition à la lumière, il est ainsi recommandé de se pencher sur la marche à suivre. Un traitement par séances de luminothérapie implique en effet de s'encadrer d'un personnel qualifié en cas de séance auprès d'une infrastructure proposant ces prestations. Dans le cadre d'une cure de luminothérapie dans l'environnement domestique, des précautions sont également à prendre pour s'assurer du bon déroulement de chaque séance.

Comment se déroule une séance de luminothérapie ?-1

Choisir les séances de luminothérapie à domicile ou en centres spécialisés

Pratique de plus en plus populaire, la photothérapie est une approche médicale propre à la médecine douce qui repose sur le fait d'exposer les individus à une lumière à large spectre. Ce type de lumière est en effet le plus proche de la lumière naturelle émise par le soleil. Afin de profiter des bienfaits de la luminothérapie, les personnes intéressées peuvent opter pour deux solutions :

  • se tourner vers des structures spécialisées disposant d'un matériel adapté, à l'image des centres de luminothérapie, ou de manière plus générale des centres de bien-être proposant ces prestations;
  • s'équiper elles-mêmes afin de suivre leur traitement par luminothérapie directement depuis leur domicile.

Au niveau des structures spécialisées, il existe effectivement des centres où faire des séances de luminothérapie est possible. Concernant ces infrastructures, il faut toutefois savoir qu'elles ne sont pour le moment pas réellement encadrées. Au-delà des avis laissés par certains clients ou du bouche-à -oreille, il n'est donc pas réellement envisageable de se reposer sur des critères institutionnalisés afin de distinguer les centres de luminothérapie de qualité de leurs concurrents moins recommandables. Pour éviter les mauvaises surprises, l'alternative d'une cure à son propre domicile en faisant l'acquisition d'une lampe de luminothérapie peut s'imposer comme une solution également pertinente.

Opter pour des activités calmes lors des sessions de photothérapie

Pour les personnes souhaitant débuter un traitement par luminothérapie, il est récurrent d'entendre certaines questions relatives à l'organisation d'une séance de photothérapie. Nombreux sont effectivement ceux qui envisagent la luminothérapie comme une cure au cours de laquelle les sujets restent immobiles, regardant un point fixe pendant l'intégralité des sessions d'exposition. Ceux qui ne savent que faire pendant une séance de luminothérapie peuvent toutefois être agréablement surpris de découvrir qu'il est possible de s'occuper simplement et parfois de manière ludique pendant ces séances. Tout en étant exposé devant la lampe à led, les divertissements peuvent être :

  • la lecture de romans, journaux ou magazines;
  • la pratique de jeux comme les mots croisés ou les sudokus;
  • l'écoute de musiques ou de podcasts;
  • le visionnage de films ou de séries.

L'ensemble des activités évoquées sont adaptées pour s'occuper lors d'une séance de luminothérapie. La finalité est en effet de rester relativement calme et, s'il est possible de rester mobile dans une certaine mesure, de ne pas être agité afin que le corps profite pleinement de la lumière émise par la lampe.

Associer hypnose et luminothérapie pour lutter contre la dépression saisonnière

Parmi les troubles que la luminothérapie peut permettre de corriger, la dépression saisonnière est un exemple de choix. Il s'agit en effet de l'un des problèmes les plus courants dont souffrent les patients se tournant vers la luminothérapie. Il faut dire qu'avec les saisons que sont l'automne et l'hiver, l'absence de lumière joue un rôle déterminant sur la santé psychique des individus. La lumière se faisant plus rare, le corps, au niveau de son horloge biologique, se retrouve déréglé. Le cycle circadien perturbé, l'organisme ne parvient alors plus à réguler correctement la production d'hormones, ce qui conduit à une certaine perte de motivation et une certaine apathie.

Pour corriger ces troubles, souvent consécutifs à un manque d'exposition à la lumière naturelle, la luminothérapie s'avère pertinente. Pour certains patients, associer la photothérapie à l'hypnose peut d'ailleurs s'avérer d'autant plus efficace. Ceux qui s'interrogeraient sur comment l'hypnose agit sur le cerveau doivent savoir que ce processus neurobiologique est relativement complexe. Le cerveau serait en effet dans un état de conscience différent, mais bien réel, de celui dans lequel se trouvent les sujets hors hypnose. Cette condition, souvent présentée comme un état de transe, permettrait alors de solliciter des parties du cerveau différentes de celles qui sont stimulées hors état de transe. Le cerveau se retrouve alors en mesure de considérer certains éléments en plein état de conscience, mais avec une approche simplement différente de celle que le cerveau adopte lorsque les sujets sont dans un état d'éveil.

Privilégier les lampes led à large spectre, adaptées au traitement de plusieurs troubles

Si la luminothérapie rencontre un succès croissant, c'est principalement en raison du fait que cette branche de la photothérapie peut intervenir dans le traitement de troubles variés. Dans un premier temps réticents vis-à -vis de cette approche de la médecine douce, nombreux sont ceux qui ont pu trouver un intérêt à cette cure en se demandant tout simplement comment se servir de la luminothérapie. A cette question, plusieurs réponses sont possibles, l'intérêt de la luminothérapie peut en effet s'affirmer dans le cadre :

  • de la résolution de troubles du sommeil;
  • du traitement d'un épisode de dépression saisonnière;
  • du soulagement de symptômes pour des patients atteints de la maladie de Parkinson, de la maladie d'Alzheimer ou encore de la sclérose latérale amyotrophique (SLA, communément appelée maladie de Charcot).

En fonction des troubles à corriger, la luminothérapie peut être appréhendée d'une manière différente. Le moment de la journée au cours duquel réaliser la séance de luminothérapie, la quantité de lux développée par la lampe ainsi que la durée d'exposition sont autant de paramètres à prendre en considération. De la même manière, la durée du traitement, qui peut s'étaler sur des semaines ou des mois selon les besoins, est un élément important sur lequel s'attarder.

Comment se déroule une séance de luminothérapie ?-2

Lire avec attention le mode d'emploi du matériel de luminothérapie

Décider de se lancer dans un traitement par luminothérapie n'est pas une fin en soi. Afin de constater les effets bénéfiques d'un tel traitement, il convient effectivement de manipuler le matériel comme il se doit. Que ce soit en centre de luminothérapie ou bien à domicile, le bon usage des appareils de photothérapie a un rôle majeur sur le ressenti des effets positifs de ces traitements. Avant toute chose, lire le manuel d'utilisation délivré avec la lampe à led achetée ou bien se montrer attentif aux consignes données par le personnel en centre de photothérapie est un prérequis. Ces informations n'ont pour but que de permettre aux usagers d'adopter les bonnes pratiques pour constater le plus rapidement possible l'efficacité de ces traitements par exposition à la lumière. Pour cela, prendre le temps de bien positionner son appareil de luminothérapie est par exemple une chose des plus importantes.

Dans les faits, il est le plus souvent recommandé de positionner la lampe de luminothérapie à une trentaine de centimètres de soi. En fonction des lux, à savoir l'intensité lumineuse produite par la lampe, cette distance peut varier. Il faut donc prendre le temps de consulter la notice explicative. Outre l'emplacement de la lampe à led, c'est également celle du sujet qui importe. Si la lampe doit de préférence être placée au niveau du visage, le patient ne doit pas regarder directement vers la source de lumière, sans quoi il risquerait de s'abîmer les yeux et de vivre une expérience désagréable.

S'exposer à la lumière pendant des séances relativement courtes

A la question de savoir combien de temps doit durer une séance de luminothérapie, la réponse est à vrai dire variable. La durée d'exposition dépend en effet de divers facteurs. Le premier d'entre eux est tout d'abord l'intensité lumineuse de la lampe. Plus le nombre de lux produit par la lampe est élevé, plus la séance de luminothérapie doit être courte. Pour obtenir les mêmes résultats, une lampe développant 2000 lux nécessitera logiquement davantage de temps qu'une lampe de 10000 lux avant que les usagers ne constatent les bienfaits.

Que l'intensité lumineuse corresponde à la puissance maximale autorisée ou non, une séance de luminothérapie ne doit dans tous les cas pas excéder une durée de 30 minutes. A ce niveau, il faut préciser qu'il est recommandé de ne pas utiliser de lampe de luminothérapie proposant plus de 10000 lux.

Se renseigner et consulter un médecin pour le suivi de son traitement par luminothérapie

Comme la majorité des dispositifs médicaux, les lampes de luminothérapie nécessitent une certaine attention de la part des usagers. Ainsi, avant de débuter une cure de luminothérapie, des précautions sont à prendre. De bonnes pratiques doivent en effet être adoptées pour faire en sorte que le traitement se passe pour le mieux. Tout d'abord, il est important de se montrer rigoureux lors du choix du matériel, notamment en s'assurant que la lampe convoitée répond aux normes CE matériel médical. La présence de cette mention est une assurance quant à la qualité du produit, qui est validé après plusieurs phases de test.

Le second point consiste à planifier une consultation auprès d'un professionnel de la santé en amont de la cure afin de s'assurer qu'il n'y a pas de contre-indication à cette pratique. Enfin, il est important de consulter un médecin si des troubles apparaissent puis persistent après les premières séances. Nausées, céphalées et sècheresse oculaire peuvent être des symptômes le plus souvent signe d'une adaptation du corps à cette exposition lumineuse. Toutefois, si ces troubles perdurent, consulter un médecin s'avère impératif.

Nous vous recommandons ces autres pages :

Lampe HELIOS 10 000 LUX
Meilleure vente
Lampe Helios 10 000 Lux
129,90 € 179,90 €
VOIR LE PRODUIT
Lampe HELIOS 10 000 LUX
Meilleure vente Lampe Helios 10 000 Lux
VOIR LE PRODUIT