Livraison Colissimo gratuite !

Livraison Colissimo gratuite !

Guérir le trouble affectif saisonnier grâce à la thérapie par la lumière

Posté par Franck

Le manque de lumière naturelle en période hivernale peut avoir des effets plus ou moins dommageables sur votre santé. Cela se traduit parfois simplement par une baisse de morale, mais peut aussi conduire à un trouble plus grave, que l'on appelle la dépression saisonnière ou le Seasonal Affective Disorder (SAD).

Les antidépresseurs et un suivi psychologique peuvent être des solutions pour soigner cette forme sévère du blues saisonnier. Toutefois, c'est souvent la luminothérapie qui est prescrite aux patients en guise de traitement. Si vous souffrez de dépression saisonnière, le temps est donc venu d'en savoir un peu plus sur la manière dont vous pouvez améliorer votre vie avec la luminothérapie !

Soigner la dépression saisonnière avec la luminothérapie-1

Qu'est-ce que la dépression saisonnière ?

Vous pensez être sujet·te à la dépression saisonnière chaque année ou presque ? Vous vous demandez pourquoi ces troubles surviennent ? Nous vous aidons à mieux comprendre les caractéristiques de cette maladie, pour mieux comprendre ensuite en quoi la luminothérapie peut vous guérir.

Les symptômes du Seasonal Affective Disorder

Une part non négligeable de la population souffre de la dépression saisonnière, parfois sans même le savoir. En fonction de l'étude à laquelle vous vous référez, vous constaterez ainsi que de 2 à 10 % des Européens sont affectés. Voici quelques symptômes fréquents qui peuvent vous permettre de diagnostiquer ce trouble et vous amener à consulter un médecin :

  • troubles du sommeil, associés à une grande fatigue et à des épisodes de somnolence dans la journée;
  • troubles de l'humeur, qui devient instable;
  • perte d'intérêt pour des activités que vous appréciez en temps normal;
  • sentiment de tristesse, qui va parfois jusqu'à des idées suicidaires;
  • baisse de productivité et manque de concentration;
  • tendance à vous replier sur vous-même et à fuir les relations sociales;
  • troubles alimentaires, qui se manifestent souvent par une envie accrue de sucre;
  • accroissement du stress, etc.

Bien entendu, les symptômes peuvent légèrement différer d'un individu à l'autre, mais le manque de dynamisme et le sentiment d'abattement sont des marqueurs classiques. Et au-delà du mal-être que constitue la dépression saisonnière, c'est la santé de votre corps tout entier qui peut être affectée. Mais comment expliquer que vous vous sentiez si mal, alors que vous n'avez pas tendance à sombrer dans des épisodes dépressifs d'ordinaire ?

Les mécanismes à l'oeuvre lors d'une dépression hivernale

La dépression saisonnière s'explique assez bien, ce qui permet de trouver des traitements pour en venir à bout, dont la luminothérapie fait partie.

A l'approche de l'hiver, les jours se raccourcissent, le soleil se fait plus rare et vous passez généralement plus de temps à l'intérieur qu'au printemps ou à l'été. Résultat : vos yeux captent moins de lumière naturelle et plus de lumière artificielle, ce qui dérègle la production d'hormones. Or, la mélatonine et la sérotonine sont indispensables pour votre horloge biologique. La mélatonine, associé au sommeil, permet de réguler le rythme circadien. Lorsqu'elle n'est pas sécrétée en bonne quantité ou à des moments inappropriés de la journée, ses effets sur votre santé sont clairement visibles : difficultés d'endormissement, réveils durant la nuit, durée de sommeil trop faible, etc.

Quant à la sérotonine, on lui attribue bien des rôles, dont celui de faciliter la sécrétion de mélatonine et donc le sommeil. Mais elle permet aussi de réguler l'humeur et de mieux gérer les émotions. C'est pourquoi des études semblent montrer qu'une concentration trop faible de cette hormone peut être un facteur de la dépression, y compris de la dépression hivernale.

Soigner la dépression saisonnière avec la luminothérapie-2

Comment la luminothérapie peut-elle vaincre le SAD ?

Vous l'aurez compris, la dépression saisonnière est en grande partie causée par un apport inadapté en lumière naturelle. Et en hiver, mis à part décider de partir quelques mois dans les pays de l'hémisphère sud, difficile d'obtenir cette "dose de lux" dont vous auriez besoin. C'est là qu'intervient la luminothérapie, qui se pratique à l'aide d'une lampe qui recrée la lumière naturelle.

Comment la "Light Therapy" agit-elle sur la dépression saisonnière ?

L'exposition à une lampe de luminothérapie permet de réguler plusieurs désordres responsables du SAD, notamment en facilitant la reprise d'un rythme en accord avec l'horloge biologique. Le fait de profiter d'une lumière naturelle, même simulée, à des moments propices de la journée stimule en effet les sécrétions hormonales (mélatonine, sérotonine, mais aussi cortisol, dopamine, etc.). En retrouvant un rythme plus sain, vous verrez plusieurs symptômes de la dépression hivernale diminuer, voire disparaître, comme les troubles du sommeil. Cela va avoir une influence positive sur votre capacité de concentration, votre énergie au cours de la journée, votre motivation, etc.

De plus, certaines de ces hormones agissent aussi directement sur le fonctionnement de votre cerveau. Favoriser leur sécrétion grâce à la luminothérapie va constituer une sorte de traitement contre l'état dépressif (idées noires et sentiment de dévalorisation par exemple).

Par ailleurs, l'utilisation d'un simulateur d'aube semble favoriser la production de cortisol, qui aide à bien se réveiller. Si vous souffrez de réveils difficiles, l'utilisation de ce type de lampe pourrait ainsi vous donner un coup de boost pour bien démarrer votre journée.

Comment se déroule un traitement via luminothérapie pour soigner la dépression ?

Pour être vraiment efficace contre le Seasonal Affective Disorder, la luminothérapie doit commencer dès l'automne, lorsque l'exposition à la lumière commence à diminuer. Une séance chaque matin est préconisée, pendant une durée variable en fonction du nombre de lux de la lampe (souvent entre 30 et 40 minutes avec un appareil délivrant une intensité de 10000 lux). L'idéal est de poursuivre le traitement tout au long de période hivernale, jusqu'au retour du soleil et des journées plus longues.

Pour maximiser l'efficacité de la luminothérapie, il est conseillé de consulter votre médecin. En fonction de votre situation, il pourra compléter cette thérapie de médecine douce par un suivi psychologique, des médicaments et/ou des séances auprès d'un spécialiste de la relaxation. Votre médecin pourra aussi vous conseiller sur les bonnes pratiques en luminothérapie ou vous diriger vers une spécialiste de la santé qui propose ce type de prestations.

Quels sont les résultats de la thérapie lumineuse sur le SAD ?

Plusieurs études scientifiques sérieuses tendent à montrer l'efficacité de la "Light Therapy" pour vaincre la dépression saisonnière. Les chiffres varient d'une étude à l'autre, mais on note globalement que 60 à 85 % des patients souffrant de SAD et qui ont utilisé la luminothérapie ont vu leurs symptômes sensiblement diminuer. D'ailleurs, il a été démontré par une équipe française que la luminothérapie s'avère aussi efficace que les antidépresseurs, tout en provoquant moins d'effets secondaires.

Si aucune contre-indication ne vous empêche de pratiquer la luminothérapie, il s'agit donc d'une solution à envisager sérieusement pour prévenir et guérir la dépression saisonnière. Et même si vous constatez que les effets sont peu visibles et que le SAD est toujours présent, ce type de traitement reste intéressant pour prendre soin de votre santé de façon plus globale et peut-être anticiper d'autres maux causés par un manque d'exposition à la lumière.

Nous vous recommandons ces autres pages :

Lampe HELIOS 10 000 LUX
Meilleure vente
Lampe Helios 10 000 Lux
129,90 € 179,90 €
VOIR LE PRODUIT
Lampe HELIOS 10 000 LUX
Meilleure vente Lampe Helios 10 000 Lux
VOIR LE PRODUIT