Livraison Colissimo gratuite !

Livraison Colissimo gratuite !

La luminothérapie, un allié efficace contre la fatigue chronique 

Posté par Franck

Lampe de luminothérapie, ampoule lumière du jour à large spectre, lunettes de luminothérapie (ou luminettes), simulateur d'aube. Les appareils de luminothérapie, qui utilisent la lumière comme outil multithérapeutique, sont aujourd'hui très en vogue en France et en Europe.

Les lampes de luminothérapie - ainsi que leur version lunettes - aident tout particulièrement à combattre les troubles du sommeil, les symptômes de la dépression, la baisse d'énergie. Et, bonne nouvelle, ces "lampes de bien-être", aussi appelées "lampes qui donnent le moral", agissent également sur la fatigue chronique. Ce qui augmente encore davantage le nombre de personnes pouvant améliorer sa vie avec la luminothérapie.

Mais qu'est-ce exactement que le syndrome de fatigue chronique ou SFC ? Comment le distingue-t-on de la fatigue prolongée ? Et comment gérer la fatigue chronique avec la luminothérapie ?

Avant de répondre à ces questions, nous vous proposons tout d'abord un rappel des principes de base de la luminothérapie.

L'essentiel à savoir sur la luminothérapie

Qu'est-ce que la luminothérapie ?

La luminothérapie, aussi appelée luxthérapie, consiste en une thérapie par la lumière qui a pour effet de rééquilibrer le rythme circadien et de resynchroniser l'horloge biologique interne. Il faut savoir que, chez les mammifères, le synchroniseur externe le plus puissant des rythmes biologiques et de l'horloge interne de l'organisme n'est autre que le cycle jour/nuit, autrement dit le cycle lumière/obscurité. Nous parlons ici de la lumière naturelle du soleil, dont les bienfaits sont connus et reconnus depuis des siècles.

Comment fonctionne la luminothérapie ?

La luminothérapie consiste à s'exposer à une lumière blanche à large spectre, qui imite la lumière du soleil. Cette lumière solaire à visée médicale, produite artificiellement, est délivrée soit par une lampe de luminothérapie, soit par des lunettes de luminothérapie.

Pour être efficace, cette lumière solaire doit frapper la rétine de l'oeil, ce qui va stimuler la glande pinéale (ou épiphyse) du cerveau. Ce phénomène va engendrer :

  • une stimulation de la sécrétion de sérotonine (hormone du bien-être), de dopamine (hormone du plaisir, de la motivation et de l'excitation) et de cortisol (hormone du stress positif);
  • un arrêt de la production de mélatonine (hormone du sommeil).

Lorsqu'elle est utilisée correctement, la luminothérapie permet de traiter les états dépressifs, les troubles du sommeil et les états de fatigue. Car elle favorise l'éveil et booste aussi bien le moral que l'organisme.

La fatigue chronique : en quoi ça consiste et quelles en sont les causes ?

Communément appelé "fatigue chronique", le Syndrome de Fatigue Chronique (SFC) porte également les noms d'Encéphalomyélite Myalgique (EM) et de Maladie d'Intolérance Systémique à l'Effort (MISE). En voici les symptômes.

Les symptômes liés à la fatigue chronique

Le symptôme majeur du SFC consiste en un état d'épuisement physique qui persiste depuis plus de 6 mois. Ses causes sont incertaines et elles pourraient être multiples. Par ailleurs, le SFC ne diminue pas avec le repos.

A ce symptôme majeur s'ajoutent au moins quatre des symptômes "mineurs" suivants :

  • maux de tête (sensation d'étau autour de la tête);
  • troubles du sommeil;
  • douleurs musculaires;
  • douleurs articulaires;
  • troubles de l'humeur;
  • troubles cognitifs (troubles de la mémoire à court terme et/ou de la concentration);
  • maux de gorge;
  • résistance limitée à l'effort.

Les différences entre la fatigue chronique et la fatigue prolongée

Le SFC ne peut être confondu avec la fatigue prolongée, pour les raisons suivantes :

  • la fatigue chronique dure au moins 6 mois, alors que la fatigue prolongée dure, quant à elle, entre 1 et 6 mois;
  • la fatigue chronique ne diminue pas avec le repos;
  • la fatigue chronique n'a pas de cause physique ou psychologique prouvée, même après que le patient soit passé par de multiples examens cliniques et paracliniques.

Par comparaison, les causes de la fatigue prolongée sont, quant à elles, bien connues. Les plus fréquentes sont notamment le diabète, les troubles du sommeil, tels que l'apnée du sommeil, ou bien encore le cancer.

Le SFC constitue une pathologie invalidante. Nombreuses sont les personnes atteintes de SFC à voir leur vie sociale et professionnelle s'effondrer d'au moins 50 %.

Comment gérer la fatigue chronique avec la luminothérapie ?

Il faut savoir qu'il n'existe actuellement aucun traitement spécifique permettant de venir à bout du SFC, une maladie qui reste encore assez méconnue aujourd'hui. Mais afin d'en soulager les symptômes, les professionnels de la santé recommandent d'éviter le stress et le surmenage, de pratiquer une activité physique, de veiller sur la qualité de son alimentation, et surtout, d'avoir un sommeil réparateur la nuit.

La luminothérapie pour traiter les symptômes associés au SFC

Depuis des dizaines d'années, la luminothérapie est reconnue pour son efficacité dans le traitement de certains symptômes associés au SFC, dont notamment :

  • les troubles du sommeil (insomnie ou hypersomnie);
  • le syndrome du décalage horaire;
  • les troubles de l'humeur incluant l'irritabilité, la nervosité et la dépression;
  • les troubles de la concentration;
  • les états de fatigue.

En réduisant voire en supprimant ces symptômes, la luminothérapie permet à la personne atteinte de SFC de retrouver un état de santé général satisfaisant, d'améliorer sa qualité de vie et de reprendre un rythme de vie normal.

Le traitement peut se faire à domicile, mais sur les conseils d'un médecin, soit avec une lampe de luminothérapie, soit à l'aide de lunettes de luminothérapie.

Le déroulé d'une séance de luminothérapie

Les séances de luminothérapie se font quotidiennement, à raison d'une séance de 20 à 30 minutes par jour le matin, dans les 2 heures après le réveil, et de préférence entre 7 h et 9 h. En cas d'utilisation d'une lampe de luminothérapie, optez pour un dispositif diffusant une lumière blanche à 10000 lux, sans ultraviolets et sans infrarouges.

La durée totale du traitement est généralement de 3 à 4 semaines. Les premiers résultats positifs se font sentir rapidement, généralement à partir du 4e jour, et parfois dès le 2e jour. A la fin du traitement, il est important de s'arrêter progressivement afin d'éviter toute rechute.

L'utilisation d'un réveil simulateur d'aube peut venir compléter les séances de luminothérapie et en accentuer les bienfaits. En simulant le lever du soleil, le simulateur d'aube permet de se réveiller le matin de façon naturelle, tout en douceur.

Les effets secondaires de la luminothérapie et les précautions à prendre

Lorsque vous utilisez une lampe de luminothérapie, et ce quelle qu'en soit l'intensité (2500 lux, 5000 lux ou 10000 lux), veillez à ne pas fixer du regard la lumière qu'elle produit, afin de ne pas endommager vos yeux. Il est par contre recommandé d'y jeter un coup d'oeil de temps en temps.

Posée sur une table à hauteur des yeux, une lampe de luminothérapie d'une intensité de 10000 lux s'utilise à une distance idéale de plus de 50 cm par rapport au visage. Durant vos séances, vous pouvez par exemple lire ou travailler, ou bien prendre votre petit déjeuner.

Notons que certaines lampes de luminothérapie délivrent une intensité lumineuse de 15000 lux. Très puissantes, elles ne conviennent pas à tout le monde et sont plus souvent susceptibles de provoquer des effets secondaires (nervosité, maux de tête, irritation des yeux, fatigue). Réduire la durée des séances et leur intensité lumineuse suffit généralement à régler le problème.

Nous vous recommandons ces autres pages :

Lampe HELIOS 10 000 LUX
Meilleure vente
Lampe Helios 10 000 Lux
129,90 € 179,90 €
VOIR LE PRODUIT
Lampe HELIOS 10 000 LUX
Meilleure vente Lampe Helios 10 000 Lux
VOIR LE PRODUIT