Livraison Colissimo gratuite !

Livraison Colissimo gratuite !

L'acupression : ses origines et ses principes

Posté par Franck

L'acupression est l'un des piliers de la médecine traditionnelle chinoise. Cette méthode, qui partage ses grands principes avec l'acupuncture, repose sur la stimulation manuelle de points, ou points de pression, répartis sur l'ensemble du corps pour rééquilibrer l'organisme et le soulager de différentes douleurs, de tensions nerveuses et d'états défavorables pour la santé.

Comme vous pourrez le constater en consultant notre guide complet pour tout savoir sur l'acupression, ces deux techniques visent à fluidifier la circulation d'une énergie vitale appelée, le QI. Cependant, là où l'acupuncture utilise des aiguilles pour agir, l'acupression se pratique en exerçant une pression avec les doigts, le coude ou des accessoires, restant donc une méthode de massage non invasive.

Nous vous proposons d'en apprendre plus sur les origines de l'acupression, sur la théorie sur laquelle s'est bâtie l'identification des points de pression et sur les différences entre la digitopuncture (autre appellation de l'acupression) et les autres méthodes axées sur l'énergie vitale.

Qu'est ce que l'acupression ?-1

Une origine partagée entre l'Inde et la Chine

L'acupression et l'acupuncture sont généralement présentés comme des méthodes de médecine traditionnelle chinoise, ce qui est assurément le cas, puisqu'elles sont toutes deux pratiquées en Chine depuis plusieurs millénaires et le sont toujours de nos jours. Toutefois, la première trace écrite attestant de l'origine de l'acupression se trouve dans un traité de médecine ayurvédique hindou, datant de 5000 ans.

Concernant la Chine, les historiens s'en tiennent à la découverte d'écrits mentionnant l'efficacité et les effets d'une thérapie utilisant des aiguilles d'acupuncture, dans un livre dont la datation est estimée du milieu du deuxième siècle avant notre ère.

La forte proximité qui lie l'Inde et la Chine dans cette recherche des origines de la stimulation de points de pression dans le but d'équilibrer l'ensemble de l'organisme n'a rien d'étonnant, dans la mesure où ces deux pays ont une approche commune de la santé et de la façon de soulager les maux du corps, à savoir favoriser la guérison holistique.

La médecine holistique envisage le corps humain comme un tout, dans lequel tous les éléments sont intimement liés et interconnectés entre eux. L'état de santé dépend donc de l'harmonie de la circulation d'une énergie vitale dans le corps, par le biais d'un réseau complexe de connexions entre nos différents organes.

De plus, l'aspect biologique de l'organisme n'est pas le seul pris en considération. En effet, l'acupression et l'acupuncture tiennent également compte des forces invisibles qui gouvernent notre santé : les émotions et l'esprit.

Tout ceci pouvant sembler bien vague pour certaines personnes, nous vous proposons par la suite de comprendre la façon dont ce réseau de points connectés à l'énergie vitale est construit, puis de détailler les effets et les bienfaits de cette technique d'acupressure.

Systèmes méridiens et points d'acupression

Selon la médecine traditionnelle chinoise, le corps est donc traversé par une énergie nommée QI, un souffle de vie, qui peut s'altérer et déséquilibrer l'organisme, faisant apparaitre des douleurs, des tensions, du stress, mais aussi des maladies, des troubles psychiques et des dysfonctionnements de nos organes.

Cette énergie vitale circule par des canaux invisibles, les méridiens, qui sont au nombre de douze. Onze de ces méridiens parcourent notre corps en passant par un organe, le dernier méridien étant indépendant de tout organe. Ces douze méridiens sont organisés de façon à former 6 paires, avec pour chaque paire, l'association de méridiens yin avec des méridiens yang.

La symbolique du yin et du yang fait appel à la représentation des deux faces de toute chose dans l'univers, comme le chaud et le froid, le jour et la nuit. Des notions opposées, mais imbriquées de façon à ce que l'une ne puisse pas exister sans l'autre. Appliquée au corps humain et à la santé, cette vision souligne l'importance d'une parfaite harmonie entre le yin (ressources internes des individus) et le yang (ses relations avec l'extérieur).

L'acupression est donc une technique thérapeutique consistant à stimuler les méridiens du corps, qui se rapprochent de la surface du corps à des points très précis et invariables, points de pression formant l'ensemble des 2000 points utilisés par la médecine traditionnelle chinoise.

Par ailleurs, il est important de souligner la liaison constante entre le corps et l'esprit, faisant de l'harmonie entre les deux un facteur essentiel pour la santé de l'organisme. L'acupressure s'inscrit donc également dans une méthode propre à soulager les états de fatigue ou de stress, afin d'apporter un équilibre apaisant toute tension musculaire, ou douleur physique liée au stress.

Qu'est ce que l'acupression ?-2

Le déroulement d'une séance d'acupression

Comme nous l'avons déjà précisé, il existe des différences entre acupression et acupuncture, à commencer par le fait qu'une séance d'acupression se déroule sans aiguilles, mais uniquement par appuis et massage des points de pression. Vous n'avez donc aucune inquiétude à avoir si l'idée de vous faire planter des aiguilles d'acupuncture à différents endroits du corps vous effraie.

Une visite chez un praticien

Dans la pratique, il existe plusieurs façons de suivre une séance d'acupression. Tout d'abord, il est possible de se rendre chez un praticien ayant suivi une formation. Ce dernier, en vertu de ses connaissances et de son expérience, est en mesure d'établir un premier diagnostic énergétique de votre organisme, soit en prenant votre "pouls d'énergie vitale" en touchant des zones d'évaluation (dos et abdomen), soit en recherchant les différences de sensibilité entre l'avant et l'arrière, puis la droite et la gauche du corps.

Ceci fait, il sera alors temps de passer au traitement des maux constatés en faisant pression sur les points associés aux effets recherchés. L'acupression peut se pratiquer par simples appuis du pouce ou autres doigts sur les points méridiens, à raison d'une minute par point. Il est également possible d'agir par réduction, c'est-à -dire par massage circulaire des points dans le sens inverse des aiguilles d'une montre, durant une à deux minutes par point.

La pratique de l'acupression sur soi-même

Si vous ne souhaitez pas faire appel à un praticien, il n'est pas interdit de faire ses propres recherches au sein de la nomenclature et des planches anatomiques présentant les points de pression afin de pratiquer le massage de ces points sur vous-même. Cette méthode est forcement très empirique et prendra peut-être du temps avant de vous permettre de trouver l'emplacement des points et de ressentir les bienfaits de l'acupression.

En effet, les points de pression font un demi-centimètre de diamètre, si bien qu'il vous faudra surement tâtonner un peu avant de trouver le point exact. Au besoin, n'hésitez pas à tester différents endroits autour du point recherché si vous ne constatez pas d'effet, car, en théorie, la stimulation de quasiment tous les points de pression provoque une légère réaction au niveau du visage et des yeux (picotements, vision plus claire ou plus colorée). Il est également important de rappeler que la pression doit être forte et ferme, mais sans toutefois faire mal.

Le massage des points méridiens de son propre corps peut se faire avec les doigts, avec l'ongle du pouce pour les points les plus précis, mais aussi avec des accessoires tels que des balles, des billes ou des rouleaux.

Les tapis d'acupression

Enfin, l'acupression peut aussi se pratiquer d'une façon simple et passive, en faisant l'achat d'un tapis d'acupression sur lequel il suffit de s'allonger une trentaine de minutes pour ressentir un état de relaxation et des effets positifs sur les douleurs et les tensions qui peuvent accompagner votre quotidien. Les tapis d'acupression peuvent prendre plusieurs formes : matelas, oreiller, coussin, ou tapis de pieds pour la pratique de la réflexologie plantaire.

Dans tous les cas, la qualité et l'efficacité d'un tapis d'acupression se jugent au nombre de points et picots en plastique présents à la surface du tapis : plus il y en a, mieux c'est, car le poids du corps est ainsi mieux réparti sur les picots, qui feront plus d'effet. Nous pouvons également vous conseiller de choisir un tapis d'acupression adapté à votre morphologie, pour ce qui est des dimensions et de l'épaisseur.

Autour de l'acupression

La connaissance des points d'acupuncture et des effets de leur stimulation avec les doigts ou avec des aiguilles est donc au coeur des principes de la médecine chinoise, tout comme l'existence d'une énergie vitale dont la circulation harmonieuse au sein du corps est gage de bonne santé.

Or, ces concepts ne se limitent pas à une présence sur le territoire chinois et ont été intégrés et adaptés par un certain nombre de pays, cultures et médecines traditionnelles à travers l'Asie. C'est ainsi que l'acupression et le massage des points méridiens sont des techniques thérapeutiques utilisées en Inde (médecine ayurvédique), en Corée, à Taiwan ou au Japon.

Au Japon, il est courant pour des personnes de tous âges de s'offrir une séance de shiatsu dans l'un des multiples cabinets qui parsèment les rues des grandes villes, comme celles des petits villages. En France, il n'est pas rare de constater que beaucoup de personnes se demandent quelles sont les différences entre shiatsu et acupression. Pour répondre correctement à cette question, il faut tout d'abord souligner que le shiatsu est une pratique plus globale, moins ciblée et personnalisée, cherchant avant tout à procurer du bien-être et de la relaxation à l'ensemble du corps.

De plus, l'acupression chez un praticien se déroule en général allongé sur une table de massage, tandis que le shiatsu peut se pratiquer au sol, avec la possibilité de rajouter des étirements légers et des mouvements, afin de renforcer la relaxation musculaire du moment. L'acupression repose donc plus sur la recherche des déséquilibres perturbant la circulation du QI, avant de focaliser son action sur la stimulation de points précis pour rétablir une circulation harmonieuse.

Nous vous recommandons ces autres pages :