Livraison Colissimo gratuite !

Livraison Colissimo gratuite !

Luminothérapie : comment choisir le bon appareil ?

Posté par Franck

La luminothérapie est un traitement reconnu pour soulager l'organisme de nombreux maux, à commencer par la dépression saisonnière, la fatigue chronique et les troubles du sommeil, pour lesquels la thérapie par la lumière est considérée comme un véritable traitement médical. Le caractère technologique de la luminothérapie impose de choisir une lampe ou tout autre appareil avec le plus grand soin, afin de bénéficier des bienfaits de la méthode avec une efficacité optimale.

Nous vous proposons donc d'en apprendre plus sur les différents modèles de lampes et sur les caractéristiques de la lumière diffusée par ces appareils, pour répondre à une question récurrente sur le sujet : que faut-il acheter pour pratiquer la luminothérapie ?

De nombreuses autres questions reviennent souvent à propos de la luminothérapie, des questions auxquelles nous essaierons d'apporter des réponses détaillées tout en vous guidant pour faire le meilleur choix possible en fonction de vos besoins, du type de séance de luminothérapie que vous envisagez, mais aussi du prix que vous souhaitez consacrer à l'achat d'appareils de luminothérapie.

Comment choisir son appareil de luminothérapie ?-1

Pourquoi faut-il choisir le bon type de lumière ?

De tous les éléments composant une lampe de luminothérapie, sur lesquels nous reviendrons en détail par la suite, l'ampoule est finalement la plus importante, car elle détermine le type de lumière que produit la lampe, tout comme son intensité ou sa puissance.

Pour y voir plus clair, ce qui n'est pas la moindre des choses quand on parle de lumière, il faut revenir à la source de l'efficacité et des bienfaits de la luminothérapie sur la santé, à savoir reproduire l'exposition à la lumière naturelle du soleil. Ce premier élément élimine d'office l'intérêt d'utiliser du matériel de substitution, comme une lampe de bureau ou l'éclairage du domicile, qui ne présentent pas les caractéristiques indispensables à un traitement par luminothérapie.

En effet, la lumière du soleil se décompose en un large spectre de longueurs d'onde, allant de la lumière visible jusqu'aux infrarouges et aux ultraviolets, invisibles à nos yeux, le tout avec une intensité variable en fonction de notre position dans le monde, de la saison et de la météo du moment.

Si votre utilisation de la luminothérapie consiste à compenser la diminution ou l'absence d'exposition à la lumière en raison de l'arrivée de l'hiver, d'un travail de nuit ou de troubles du sommeil décalant votre horloge interne par rapport aux cycles naturels, il est indispensable de disposer d'un modèle de lampe diffusant une lumière blanche "plein spectre" ou à "large spectre". Cette lumière blanche est la condition essentielle pour compenser réellement le manque de lumière naturelle, avec en prime pour la plupart des lampes, l'absence de lumière ultraviolette, nocive pour la peau et les yeux.

Pour rappel, le premier usage de la luminothérapie est le traitement des troubles du sommeil, de la dépression saisonnière (ou blues de l'hiver) et de la fatigue chronique. Or, pour être efficace, il est primordial de disposer du bon appareil, qui doit être une lampe qui produit de la lumière blanche. Ce critère garantissant que vous pourrez bénéficier d'un effet optimal doit donc passer avant tout autre, qu'il s'agisse de design, de prix ou de puissance.

Si nous prenons soin d'insister sur la qualité de la lumière blanche à large spectre, c'est parce que vous trouverez sur le marché une offre incluant des lampes de luminothérapie à lumière bleue, dont les preuves de l'efficacité reposent sur moins d'études et d'essais à long terme, générant des avis scientifiques divergents, surtout dans le cadre d'un traitement contre la dépression saisonnière. En règle générale, les lampes à lumière bleue sont plus compactes, vendues à un prix inférieur, mais disposent de moins de puissance.

Puissance et intensité lumineuse d'une lampe de luminothérapie

Si vous avez déjà effectué vos premières recherches sur le matériel de luminothérapie, vous avez surement constaté que chaque lampe est systématiquement associée à un nombre de lux, généralement compris entre 5000 et 10000 lux, qui ne concerne en rien la consommation d'énergie de la lampe.

Cette indication importante correspond à l'intensité lumineuse délivrée par la lampe et le lux est l'unité de mesure de cette intensité. A titre de comparaison, l'intensité lumineuse du soleil oscille entre 120000 lux lorsqu'il est au zénith lors d'une belle journée d'été et moins de 10000 lux à l'occasion d'une journée d'hiver à faible luminosité.

Pour une lampe de luminothérapie, la valeur de 10000 lux est devenue un standard utilisé pour des raisons pratiques, du fait qu'il influence directement la durée de chaque séance d'exposition à la lumière, tout en ne présentant pas de danger ou d'effets secondaires pour la rétine et pour la santé générale des yeux.

Effectivement, dans la pratique et de l'avis de la médecine, une séance de luminothérapie doit durer une trentaine de minutes, avec le visage tourné vers une lampe disposant d'une puissance de 10000 lux. De fait, si vous utilisez une lampe qui produit uniquement 5000 lux, il vous faudra doubler le temps d'exposition, ce qui peut devenir problématique pour les personnes ne disposant pas du temps nécessaire au quotidien.

Il en est de même pour la distance à laquelle le visage se situe durant la séance, car plus l'on s'éloigne d'une source de lumière, plus son intensité diminue. Par conséquent, si les caractéristiques techniques d'une lampe de luminothérapie indiquent qu'elle produit 10000 lux à une distance de 30 cm, il faut savoir qu'elle ne délivrera plus que 5000 lux à 45 cm, impliquant donc de rallonger la séance d'exposition ou d'accepter de limiter ses effets sur la santé.

Il existe également une confusion possible entre les lampes de luminothérapie et les lampes dites "simulateur d'aube", dont la fonction et les bienfaits ne sont pas les mêmes. Le rôle des simulateurs d'aube est de vous aider à vous réveiller en diffusant une lumière d'ambiance à luminosité progressive, qui ne possède pas les vertus des ampoules spécialisées et des filtres utilisées dans les lampes de luminothérapie. Par conséquent, il est inutile de faire une séance d'exposition face à un simulateur d'aube en pensant bénéficier des mêmes effets sur le moral ou sur la quantité d'énergie disponible pour affronter une dure journée.

Quel que soit le modèle ayant retenu votre attention, il est conseillé de choisir une lampe affichant les normes CE médical (93/42/CEE), choix qui vous offre la garantie de l'absence d'ultraviolets.

Comment choisir son appareil de luminothérapie ?-2

Le prix des lampes de luminothérapie

Le prix des lampes de luminothérapie s'échelonne dans une large fourchette comprise entre 50 et 400 euros.

Si un prix élevé est généralement associé à raison à une bonne qualité de fabrication, nous allons voir qu'en matière de luminothérapie, il ne faut pas pour autant rejeter les modèles à petits prix. En effet, à partir du moment où une lampe produit une lumière blanche à large spectre d'une intensité de 10000 lux sans ultraviolets, elle reste un appareil adapté à un traitement efficace par luminothérapie. En revanche, pour un prix de 50 euros, il faudra se satisfaire d'un modèle simple, sans design particulier et sans options et fonctionnalités additionnelles.

Car oui, ce sont bien souvent les soins apportés aux détails esthétiques et la présence de fonctions supplémentaires qui font grimper les prix des lampes, de façon totalement justifiée par la montée en gamme et par les services proposés.

Prenons l'exemple du design, qui est un critère important pour certaines personnes. Si tel est votre cas, vous pourrez trouver des lampes de luminothérapie prenant toutes les formes et tous les formats, de façon à réussir une parfaite intégration avec votre intérieur. Comme nous venons de le dire, le fait qu'une lampe soit ronde, carrée ou ressemblante à une lampe de bureau ne change rien à l'efficacité du traitement, tant qu'elle diffuse une lumière appropriée.

Nous ne pouvons donc que vous encourager à vous faire plaisir et à joindre l'utile à l'agréable en faisant le choix de la lampe vous apportant le plus de satisfaction esthétique.

Pour ce qui est des fonctions supplémentaires, il faut admettre que certaines marques, à l'image de Beurer, sont en mesure d'apporter des options qui feront de votre lampe de luminothérapie un objet utilisable en dehors des séances d'exposition. Vous pourrez ainsi choisir un modèle totalement programmable ou pilotable depuis un smartphone par une application offerte par la marque de lampe.

Vous trouverez également des lampes capables de diffuser d'autres types de lumières que la lumière blanche, en vous proposant plus de 200 couleurs à intensité variable grâce à la technologie LED. Il existe également des lampes permettant de suivre la durée de sa séance de luminothérapie par un système de minuteur intégré ou de diodes de couleurs.

Pour conclure ce guide, nous pouvons donc vous rappeler qu'il est indispensable d'identifier ses besoins et les effets recherchés pour sa santé avant de choisir une lampe. Les symptômes de la dépression saisonnière ou des troubles du sommeil ne sont pas traités de la même façon que d'autres problèmes spécifiques entrant dans le rayon d'action de la luminothérapie (dermatologie ou système immunitaire).

Il en va de l'efficacité des séances d'exposition à la lumière et des bénéfices qu'il est possible d'en retirer pour sa santé.

Nous vous recommandons ces autres pages :

Lampe HELIOS 10 000 LUX
Meilleure vente
Lampe Helios 10 000 Lux
159,90 € 99,90 €
VOIR LE PRODUIT
Lampe HELIOS 10 000 LUX
Meilleure vente Lampe Helios 10 000 Lux
VOIR LE PRODUIT