Livraison Colissimo gratuite !

Livraison Colissimo gratuite !

Photothérapie : quelles en sont les indications thérapeutiques ?

Posté par Franck

Dépressions, troubles du sommeil, fatigue chronique, acné, psoriasis, ictère du nourrisson (jaunisse du nourrisson), lésions cancéreuses. Les indications thérapeutiques de la photothérapie ne cessent de croître d'année en année.

Longtemps exclusivement pratiquée en milieu hospitalier, la photothérapie et ses bienfaits se sont fait connaître du grand public à partir des années 80, grâce à l'utilisation de la luminothérapie dans le traitement de la dépression saisonnière. Aujourd'hui, la photothérapie, et plus particulièrement la luminothérapie, s'est largement démocratisée aussi bien au sein des centres de bien-être que chez les particuliers. En même temps, un nombre croissant de spécialités médicales (ophtalmologie, pédiatrie, dermatologie, psychiatrie, etc.) ont recours à la photothérapie. Et ce d'autant plus que les innovations dans ce domaine sont légion. On peut donc dire sans se tromper que la médecine évolue avec la photothérapie.

Dans les lignes qui suivent, nous vous proposons un tour d'horizon des différents types de photothérapie les plus pratiqués de nos jours, à savoir : la luminothérapie, les photothérapies par ultraviolet (PUVA-thérapie et photothérapie UVA) et la photothérapie par LED.

Dans quels cas recommander la photothérapie ?-1

La luminothérapie, un traitement par la lumière solaire artificielle

S'inspirant de l'héliothérapie (bain de soleil à visée thérapeutique) qui date du temps de la Grèce Antique, la luminothérapie consiste à s'exposer à une source de lumière blanche à large spectre, imitant la lumière du soleil, dans le but de se soigner.

La luminothérapie pour traiter les troubles liés aux rythmes biologiques

La luminothérapie est tout d'abord reconnue pour son efficacité dans la prise en charge des troubles engendrés par un dysfonctionnement du rythme circadien et de l'horloge interne, tels que :

  • les troubles du sommeil et de l'appétit;
  • la fatigue chronique (asthénie);
  • le syndrome du décalage horaire (ou jet lag);
  • certaines formes de dépression modérée ou sévère;
  • le Trouble Affectif Saisonnier (TAS), aussi connu sous l'appellation de dépression saisonnière.

Lampe de luminothérapie à lumière blanche : quelle intensité lumineuse ?

Pour se traiter avec une lampe de luminothérapie à lumière blanche, on a le choix parmi plusieurs niveaux d'intensité lumineuse (exprimée en lux), qui vont influer sur la distance d'exposition et sur la durée de chaque séance :

  • avec une intensité lumineuse de 10000 lux, chaque séance dure entre 20 et 30 minutes, pour une distance d'exposition idéale comprise entre 50 et 70 cm;
  • avec une intensité lumineuse de 5000 lux, chaque séance dure 45 minutes, pour une distance de 25 cm. La durée se prolonge par contre à 1 h 30 minutes si la distance augmente à 45 cm;
  • avec une intensité lumineuse de 2500 lux, chaque séance dure 30 minutes, pour une distance de 17 cm, 1 heure pour une distance de 25 cm, et 2 heures pour une distance de 60 cm.

Chaque séance se fait généralement dans les 2 heures après le réveil. La durée totale du traitement est généralement de 3 à 4 semaines. Les premiers résultats peuvent se faire sentir dès le 2e jour. A la fin du traitement, il est important de s'arrêter progressivement afin d'éviter toute rechute.

La luminothérapie pour traiter certains troubles de la peau

Mais la luminothérapie - ou plus exactement la photothérapie par LED à lumière bleue, rouge, vert et jaune (voir plus loin) - est aussi utilisée, entre autres, pour accélérer la cicatrisation des plaies et pour soigner certaines maladies cutanées comme le psoriasis et l'acné. Mais dans ce cas, le type de lampe utilisé diffère de celle servant à traiter les troubles du sommeil et le TAS. En effet, pour être efficace, le traitement des problèmes de peau peut en effet nécessiter l'utilisation d'une lumière ultraviolette (UV). Or, le rayonnement UV est dangereux pour les yeux. Raison pour laquelle l'UV est systématiquement filtré dans tous les appareils (lampes et lunettes) de luminothérapie dont l'efficacité repose sur l'absorption de la lumière par la rétine des yeux.

De ce fait, avant d'acquérir une lampe de luminothérapie, il est fortement recommandé de consulter un médecin qui saura vous conseiller sur le type de lampe à acheter, ainsi que sur la meilleure façon de l'utiliser.

Dans quels cas recommander la photothérapie ?-2

Les photothérapies UV utilisées en dermatologie

La photothérapie par ultraviolet, ou photothérapie UV, constitue un autre type de photothérapie. Il implique une exposition à un rayonnement ultraviolet de type A ou B. Il existe ainsi deux sortes de photothérapie UV : la PUVA-thérapie et la photothérapie UVB.

La PUVA-thérapie

Utilisée depuis plus de 40 ans dans le traitement de nombreuses maladies cutanées, la PUVA-thérapie associe :

  • l'administration (par prise orale ou sous forme de bain, auquel cas on parle de balnéo-PUVA) d'un médicament photosensibilisant, de la famille des psoralènes;
  • l'exposition générale (si les lésions s'étendent à l'ensemble du corps) ou locale (en cas de lésions peu étendues) à des rayons ultraviolets de type A (UVA).

L'exposition aux UVA ne doit intervenir que 2 à 3 heures après la prise de psoralène.

La PUVA-thérapie est contre-indiquée en cas, entre autres, de grossesse et allaitement, de cancer de la peau, de cataracte, d'insuffisance hépatique et rénale.

La photothérapie UVB

Utilisée depuis plus de 30 ans pour traiter de nombreuses dermatoses, la photothérapie UVB utilise des rayons ultraviolets de type B à spectre étroit de 311 nanomètres (nm). Contrairement à la PUVA-thérapie, la photothérapie UVB ne requiert pas de psoralène. Elle est proposée aux patients qui montrent des signes d'intolérance à la PUVA-thérapie, et plus particulièrement au psoralène.

La photothérapie UVB est contre-indiquée en cas, entre autres, de cancer, d'impotence, de lupus érythémateux, de photosensibilité.

Les indications de la PUVA-thérapie et de la photothérapie UVB

La PUVA-thérapie et la photothérapie sont indiquées dans le traitement de certaines dermatoses, dont :

  • l'acné;
  • l'eczéma de contact;
  • le psoriasis et le para-psoriasis;
  • la dermatite atopique;
  • les lymphomes cutanés;
  • la lucite et autres photodermatoses;
  • la mastocytose;
  • le mycosis fongoà¯de;
  • le lichen plan;
  • la pelade;
  • le vitiligo.

Les séances de PUVA-thérapie et de photothérapie UVB sont prescrites par un dermatologue, et se déroulent dans des cabines d'irradiation, en cabinet ou à l'hôpital.

Bon à savoir : les risques et les effets secondaires - à court, moyen et long terme - liés à la photothérapie par UV étant importants, ce type de traitement ne peut être envisagé que comme traitement de crise, et non comme traitement d'entretien.

La photothérapie par LED, un traitement par les lumières colorées

La photothérapie par LED diffuse des lumières de différentes couleurs. Il s'agit d'un acte médical indolore et non invasif. Aussi appelée photomodulation par LED, elle comporte très peu d'effets secondaires, pour des résultats efficaces et durables. Elle est utilisée en médecine esthétique, en dermatologie, en gynécologie, en chirurgie ainsi que pour le traitement de certains cancers. Cette technique de soin par des lumières à diodes (LED) n'en finit pas de faire parler d'elle.

Anti-âge, anti-acné, régénérante, cicatrisante, relaxante. La photothérapie par LED est une méthode multi-thérapeutique, où chaque couleur de LED va avoir des effets bien spécifiques sur la peau. Voici quelques exemples d'indications de la photothérapie par LED, en fonction de la couleur de LED choisie :

  • photothérapie à la lumière rouge : rides, vergetures, calvitie, déchirures musculaires, ulcères de la jambe, escarres, sècheresse vaginale;
  • photothérapie à la lumière bleue : acné, régulation du sébum, mycoses vaginales, jaunisse du nouveau-né (par destruction de la bilirubine), troubles liés à un dérèglement du rythme circadien tels que dépression saisonnière, insomnie ou états de fatigue;
  • photothérapie à la lumière jaune : rougeurs, problèmes de circulation sanguine et lymphatique, oedèmes, perte de cheveux;
  • photothérapie à la lumière verte : taches pigmentaires, etc.

Il faut savoir que pour obtenir les résultats escomptés, une cure de photothérapie par LED nécessite un nombre relativement élevé de séances. Un inconvénient toutefois tempéré par l'efficacité et la praticité de cette technique de soin.

Nous vous recommandons ces autres pages :

Lampe HELIOS 10 000 LUX
Meilleure vente
Lampe Helios 10 000 Lux
159,90 € 99,90 €
VOIR LE PRODUIT
Lampe HELIOS 10 000 LUX
Meilleure vente Lampe Helios 10 000 Lux
VOIR LE PRODUIT